Page d'accueil
Les positions du CISS
Bureau & permanents
Les associations
Représentations
AGENDA 2010
LIVRE BLANC
EGOS
Santé Info Droits
Avisanté
ESPACE PRESSE CISS
COORDONNEES
Contact
BUL D'INFO
LIENS
Livre d'or
STATISTIQUES

Les Etats Généraux de l'Organisation de la Santé (EGOS) sont lancés ! Le CISS vous informe et recueille vos remarques... Le Collectif Interassociatif Sur la Santé a la conviction que la qualité et l'efficacité d'Etats généraux reposent de façon déterminante sur la participation du plus grand nombre à la réflexion commune engagée, ceci d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un thème aussi impliquant que celui de l'organisation de la santé.

  • Usagers du système de santé : VOTRE AVIS NOUS INTERESSE !

Nous vous proposons, à travers cette page :
- de vous expliquer l'organisation des EGOS,
- de vous tenir informés de l'avancée des travaux menés par les instances qui les composent,
- et, d'une certaine manière, de vous y associer en vous apportant les moyens de nous faire part de vos remarques et suggestions via l'adresse mail egos@leciss.org .

Prenez part à notre démarche participative en vous rendant en bas de cette page :

- au chapitre "Quelles initiatives du CISS ?" où nous vous invitons à nous adresser vos remarques et suggestions sur les travaux des EGOS via l'adresse mail egos@leciss.org ;

- au chapitre "Comment ça avance ?" où nous vous communiquons, en les mettant régulièrement à jour, les principaux documents qui vous sont nécessaires pour suivre et comprendre les travaux des EGOS. (cf. site du CISS).

 

  • De quoi s’agit-il ?

A la suite du conflit avec les jeunes médecins, qui se plaignaient des dispositions du projet de loi de financement sur la sécurité sociale prévoyant, des contraintes d’installation dans les zones sur-denses et sous-denses, la ministre de la Santé a annoncé des Etats Généraux de la Démographie Médicale. Les contraintes de la démographie médicale, on le sait, font que des territoires n’ont plus suffisamment de médecins : en zone rurale, mais aussi dans les banlieues. Et cela concerne la médecine de premier recours comme les spécialistes. Un rapport avait d’ailleurs été remis par le Professeur Yvon Berland sur ce sujet.

Cependant, le CISS a plaidé fortement pour que ces Etats Généraux couvrent un domaine plus large que la démographie médicale, d’autant que l’on ne pouvait prétendre résoudre cette question sans la connecter à celle de la médecine hospitalière ou à la continuité de la prise en charge.

Avec d’autres plaidant dans le même sens, nous avons été entendus. Et ce sont donc bien des Etats Généraux de l’organisation de la santé qui sont programmés comme l’indique la lettre de mission adressée par la Ministre de la Santé à Madame Annie Podeur, Directrice de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins, et à Monsieur Yvon Berland, Professeur à la Faculté de Médecine de Montpellier qui ont pour mission de conduire ces Etats Généraux.

Un comité de concertation permanent a été mis en place avec une composition qui laisse la place aux représentants des usagers, mais qui comporte des personnes venues de l’ensemble des groupes d’acteurs concernés par l’enjeu de l’organisation des soins de premier recours .

 

  • Comment ça marche ?

Ce sont des Etats Généraux par étapes. Ils ont vocation à se répéter comme l’indique la lettre de mission. Le premier volet qui va se terminer en février prochain doit donc avoir bouclé les propositions sur l’organisation des soins de premiers recours. Le thème du second volet n’est pas encore annoncé.

Ce ne sont pas de vrais Etats Généraux. Comme le CISS l’avait déjà fait remarquer pour les Etats Généraux de la Prévention, ce sont des Etats « par le haut » ! C'est-à-dire que l’on demandera l’avis des régions après que les membres cooptés au plan national auront rendu leurs propositions. Et encore, dans deux région seulement : la Bretagne (à Rennes) et la région Champagne-Ardenne (à Chalons-en Champagne).

Ce ne sont pas vraiment des Etats Généraux pour une seconde raison : c’est aussi assez clairement la préparation de la négociation conventionnelle à venir avec les médecins qui se joue dans les séances de travail.

 

  • Qui vous représente ?

Deux personnes du CISS ont été cooptées : Gérard Raymond, administrateur du CISS et président de l’Association française des diabétiques et Christian Saout, président du CISS et président de la Conférence nationale de santé.

Ils ont accepté tous les deux la proposition d’être membre du comité permanent de concertation dès lors qu’il s’agissait bien d’une mission étendue à l’organisation des soins de premiers recours au sens large et non pas seulement des conditions d’exercice des jeunes médecins.

 

  • Quel est le calendrier ?

Le groupe de concertation permanent (GCP) a défini un planning de rencontre. Les éléments retenus de ces auditions serviront à établir les recommandations finales, même si ces recommandations devront aussi faire la place aux opinions des membres du GCP qui sont là aussi pour faire valoir leurs propres attentes.

La ministre souhaitant aboutir au mois de février 2008, c’est donc un calendrier très serré qui a été validé avec des auditions plusieurs jours par semaine.

 

  • Quelles attentes du CISS ?

Nos attentes sont bien celles de l’organisation des soins de premiers recours qui posent de nombreuses difficultés dans notre pays. Pour au moins deux raisons : l’absence de définition légale de ce qu’est la médecine de premier recours, et l’exercice isolé des médecins français à l’inverse de la majorité des  pays européens où ils sont regroupés dans des cabinets multidisciplinaires.

Nous allons surtout intervenir pour des formules multiplesdes stratégies de soins (organisation en réseau, cabinets de groupe, regroupements pluridisciplinaire hors les murs ou sur un même site…), (coordination avec l’hôpital, coordination thématique…), la coordination des soins (relation ville-hôpital, professions paramédicales, médico-social…), la continuité des soins (parcours de soins, permanence des soins). Bien sûr, nous interviendrons aussi sur des sujets de formation des médecins qui sont essentiels pour résoudre les questions de sécurité des soins, d’écoute dans l’entretien médical, plus généralement de qualité des soins.

 

  • Quelles initiatives du CISS ?

D’abord, cette première initiative de transparence qui consiste à redonner à l’ensemble des personnes qui ont placé leur confiance dans le CISS les éléments du débat.

Ensuite, dêtre votre porte-parole sur ce sujet en vous proposant à cette fin d'adresser vos contributions, vos remarques sur l’adresse e-mail suivante egos@leciss.org. Nous nous en emparerons pour produire une synthèse de vos remarques qui sera déposée sous forme de contribution aux Etats Généraux.

Enfin, organiser une reprise en région, si nous parvenons à rassembler les moyens humains et financiers pour le faire. Afin de donner à ces EGOS un écho plus élargi que les deux seules rencontres qui auront lieu à Rennes et à Chalons-en-Champagne.


Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (6 hits) Ici!
ADMD46, AEEM , AFD - DIASPORT AFH, AFDOC, AFMPLR, AFM, AFMT, AFP, AFTC Midi-Pyrénées, AIDES, ALMVSO, ALLIANCE MALADIES RARES Midi-Pyrénées, ANDAR 31, ANDAR 46, ANR, APF Midi-Pyrénées, AVIAM09-11-66 & (12-81-64-65), AVV31, BEPAM, BIGORRE ALZHEIMER 65, BOUGE & RESPIRE 81, CSC, FNAIR, FNATH 31 -32, France ALZHEIMER 31, HESPERIOS, HUNTINGTON FRANCE, LA LIGUE CONTRE LE CANCER 31, LA LIGUE CONTRE LE CANCER 32, LA LIGUE CONTRE LE CANCER 81, LA LIGUE CONTRE LE CANCER 82, LA MAISON DES EPILEPSIES, ORGECO, SOIGNANT-SOIGNE Midi-Pyrénées, UFCS, UNAFAM Midi-Pyrénées, URAF Midi-Pyrénées, URAPEI, VIVRE SANS THYROIDE.
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=